La justice belge consent à rendre les restes de Patrice Lumumba à sa famille

Patrice Lumumba, lors de son arrivée à Bruxelles le 27 janvier 1960.
Patrice Lumumba, lors de son arrivée à Bruxelles le 27 janvier 1960. - FP

La justice prête est finalement prête à rendre des restes du héros de l’indépendance du Congo Patrice Emery Lumumba à sa famille. Le juge d’instruction a décidé qu’un objet, en l’occurrence une dent, pourrait être rendue, après un avis positif du parquet fédéral rapportent Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg jeudi.

Premier ministre en 1960, renversé, arrêté, Patrice Emery Lumumba a été livré à ses ennemis, les séparatistes katangais, qui l’ont assassiné le 17 janvier 1961 avec l’aide d’hommes de main belges.

En 2000, l’un de ces Belges, le commissaire de police Gérard Soete, a raconté avoir découpé et dissous dans l’acide le corps de M. Lumumba. Dans un documentaire diffusé sur la chaîne allemande ARD la même année, M. Soete a affirmé avoir conservé des dents de M. Lumumba, en les montrant. En 2016, une dent a été saisie dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet fédéral sur la mort de l’ancien Premier ministre.

Le 30 juin dernier, Juliana Lumumba (64), la fille de ce dernier, a adressé une lettre au roi Philippe lui demandant que les reliques de son père retournent « sur la terre de ses ancêtres ». Le juge d’instruction a désormais décidé que l’objet en question peut être libéré. La famille est autorisée à venir chercher la dent au greffe.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous