Une perte nette de 759 millions d'euros pour Dexia au premier semestre

"La liquidité, historiquement talon d'Achille du groupe, a démontré une bonne résilience sans recours aux facilités des banques centrales. Le résultat est néanmoins fortement impacté par la crise que nous traversons, la moitié de la perte nette du semestre lui étant imputable", commente Pierre Crevits, administrateur délégué de Dexia.

Le résultat récurrent affiche -380 millions d'euros, reflétant "la bonne qualité intrinsèque du portefeuille de crédit moins exposé aux secteurs sensibles à la crise", selon la structure de défaisance. Quant aux éléments de volatilité comptable, ils sont marqués par le choc de la crise sur les marchés financiers et plongent à -293 millions euros.

Cependant, Dexia continue, à afficher des ratios de solvabilité, certes en baisse, mais élevés et excédentaires par rapport aux exigences réglementaires, peut-on lire dans le communiqué.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous