Une perte nette de 759 millions d'euros pour Dexia au premier semestre

"La liquidité, historiquement talon d'Achille du groupe, a démontré une bonne résilience sans recours aux facilités des banques centrales. Le résultat est néanmoins fortement impacté par la crise que nous traversons, la moitié de la perte nette du semestre lui étant imputable", commente Pierre Crevits, administrateur délégué de Dexia.

Le résultat récurrent affiche -380 millions d'euros, reflétant "la bonne qualité intrinsèque du portefeuille de crédit moins exposé aux secteurs sensibles à la crise", selon la structure de défaisance. Quant aux éléments de volatilité comptable, ils sont marqués par le choc de la crise sur les marchés financiers et plongent à -293 millions euros.

Cependant, Dexia continue, à afficher des ratios de solvabilité, certes en baisse, mais élevés et excédentaires par rapport aux exigences réglementaires, peut-on lire dans le communiqué.

Fin juin 2020, les portefeuilles d'actifs s'inscrivaient en baisse de 5,2 milliards d'euros par rapport à fin décembre 2019, dont 3,1 milliards de cessions et de remboursements anticipés. Les cessions se sont principalement concentrées sur des actifs du secteur public (1,3 milliard d'euros) et des financements de projets et de grandes entreprises (1,5 milliard d'euros).

D'après les résultats consolidés, le total bilan culmine encore à 121,2 milliards d'euros à la fin du 1er semestre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous