Accueil Société

Marc Dutroux présente un risque élevé de récidive, selon les psychiatres

Il apparaîtrait, dans leur rapport, que l’homme est toujours psychopathe, maladie mentale caractérisée par l’absence de remords et d’empathie, et donc présentant encore une dangerosité certaine.

Temps de lecture: 2 min

Les experts psychiatres qui ont examiné Marc Dutroux ont rendu leur rapport mercredi et concluent que le détenu présente toujours un risque élevé de récidive, selon Sudpresse jeudi. L’un des avocats de Marc Dutroux, Me Bruno Dayez, a confirmé au quotidien que le rapport était « mauvais et même très mauvais » pour son client.

L’avocat a déclaré qu’il ne sait pas encore s’il maintiendra ou non son intention de demander une libération conditionnelle de Marc Dutroux devant le Tribunal de l’Application des Peines (TAP), précisant devoir discuter avant tout avec son client et son confrère, Me Nicolas Cohen.

D’autres demandes pourraient également être introduites par les avocats, notamment pour des congés pénitentiaires.

En octobre dernier, le TAP avait ordonné de procéder à une nouvelle expertise psychiatrique de Marc Dutroux, conformément à la demande des avocats de ce dernier.

Mes Bruno Dayez et Nicolas Cohen avaient demandé qu’un collège d’experts psychiatres soit désigné pour évaluer l’état mental actuel de leur client, afin notamment de réévaluer le risque de récidive dans son chef. Le ministère public s’était dit favorable à cette nouvelle expertise, les dernières datant de 2013 et 2015.

Selon Sudpresse, des psychiatres et des psychologues ont donc rencontré Marc Dutroux à la prison de Nivelles à plusieurs reprises ces derniers mois. Il apparaîtrait, dans leur rapport, que l’homme est toujours psychopathe, maladie mentale caractérisée par l’absence de remords et d’empathie, et donc présentant encore une dangerosité certaine.

Marc Dutroux a été condamné en 2004 à la réclusion à perpétuité et à 10 ans de mise à disposition du TAP, pour avoir enlevé et séquestré six jeunes filles – Julie, Mélissa, An, Eefje, Sabine et Laëtitia –, pour avoir abusé sexuellement d’elles et pour avoir tué les quatre premières.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Clodong André, jeudi 10 septembre 2020, 16:03

    "Marc Dutroux a été condamné en 2004 à la réclusion à perpétuité et à 10 ans de mise à disposition du TAP, pour avoir enlevé et séquestré six jeunes filles – Julie, Mélissa, An, Eefje, Sabine et Laëtitia –, pour avoir abusé sexuellement d’elles et pour avoir tué les quatre premières." De qui se monte t'on?

  • Posté par Pochet Bernard, jeudi 10 septembre 2020, 15:43

    Il y a aussi beaucoup de zones d'ombre dans tous ces crimes et il est aussi évident que beaucoup préfèrent voir Dutroux en captivité et sans possibilité de s'exprimer pour nous permettre de nous faire notre opinion.

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 10 septembre 2020, 12:44

    Attention, Mes Bruno Dayez et Nicolas Cohen! S'il était normal et SAIN (!) pour la "Justice" en général que vous fassiez vérifier par des psychiatres si votre client était encore ou non un psychopathe, chercher encore à lui organiser des congés pénitentiaires me paraît insensé et dangereux. Vous êtes (et restez très normalement!) les avocats de Marc Dutroux, mais vous restez également des citoyens, individuellement responsables de vos agissements vis-à-vis de la société. Vous le savez; un avocat n'a pas le droit d'organiser l'évasion de son client. La nouvelle affirmation de la dangerosité de M.D., ainsi que la vaste expérience accumulée sur la difficulté à surveiller les congés pénitentiaires, devrait, je crois, vous inciter à faire preuve de plus de prudence. Attention, n'interprétez surtout PAS mes dires comme une quelconque menace à votre égard; je cherche plutôt à VOUS protéger contre votre propre client.

  • Posté par Lefebvre Philippe, jeudi 10 septembre 2020, 11:57

    Fallait pas être psychiatre pour le savoir...

  • Posté par Biagini Benoît, jeudi 10 septembre 2020, 12:35

    Parfaitement d'accord avec vous. Son comportement, ses actes, avant et après son procès enlèvent tout doute sur un minimum d'empathie ou sur un sentiment de culpabilité de ce Monsieur. Avant d'être un pédophile, c'est d'abord un psychopathe.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko