«Le Soir Immo», le supplément dédié au marché immobilier à ne pas manquer

L’université Deloitte à Paris sera un exemple de bâtiment durable. Les travaux devraient être achevés pour fin 2021.
L’université Deloitte à Paris sera un exemple de bâtiment durable. Les travaux devraient être achevés pour fin 2021. - Dubuisson Architecture.

Tendances du marché, nouveaux projets résidentiels, immobilier commercial et logistique, construction, rénovation, architecture, décoration, hôtellerie : les différents secteurs d’un pan vaste et varié de notre vie quotidienne sont passés au peigne fin chaque jeudi dans « Le Soir Immo », un supplément qui est devenu une référence sur le marché.

C’est bien connu, les Belges ont une brique dans le ventre. C’est vrai depuis longtemps et ça le reste plus que jamais. C’est pour accompagner leur soif d’informations que «Le Soir Immo » donne chaque semaine la parole aux acteurs concernés. Pas encore abonné(e) ? Profitez de notre offre spéciale pour recevoir le journal et ses suppléments chez vous le(s) jour(s) de votre choix sur www.lesoir.be/abonnement ou rendez-vous en librairie.

A lire dès maintenant...

> Coworking: redémarrage en vue

> Atenor reste serein face à la crise

> Une univ’ durable et intelligente

> Dans un environnement rendu incertain par le Covid 19, Logistic Capital Partners tire son épingle du jeu. La PME paneuropéenne entend surfer sur la vague positive que connaît le secteur de la logistique.

> Marc Brisack, l’objectif Bourse d’Inclusio

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Paul Magnette et Alexander De Croo

    La Vivaldi a un accord de gouvernement et un Premier ministre

  2. ARGENTINA HEALTH PANDEMIC CORONAVIRUS

    Coronavirus: la Belgique franchit le seuil de 10.000 décès

  3. USA PRESIDENTIAL DEBATE

    Etats-Unis: une foire d’empoigne entre Trump et Biden en guise de premier débat

La chronique
  • Comme on nous parle: «Wejdene, tu hors-la-loi»

    C’est une petite jeune fille de 16 ans. Elle s’appelle Wejdene. Son père est un chanteur tunisien, Badra Zarzis, sa mère est aide-soignante. Elle est née à Saint-Denis, en banlieue parisienne, et a vécu ses premières années à la Courneuve, avant de s’installer dans l’Essonne.

    Avant le confinement, elle était juste une ado. Aujourd’hui, grâce à un « challenge » relayé plus de 100.000 fois sur TikTok – réseau social colonisé par les 10-24 ans – et un tube, Anissa, cumulant plus de 60 millions de vues sur YouTube, elle est, oui, on peut dire ça comme ça, une star. Et son premier album, intitulé 16, est sorti vendredi.

    Mais si la notoriété de Wejdene a débordé du « petit » monde de Tik Tok, c’est à cause des paroles d’Anissa, signées de la jeune chanteuse en personne : « Tu prends tes caleçons sales, et tu hors de ma vue/Tu n’as pas de principe, j’te jure sur ma vie/Me tromper avec ma cousine, mais t’as pas de valeurs/J’ai appelée mon grand frère, et il vient t’à l’heure »....

    Lire la suite

  • Covid au travail: un flou très embarrassant

    Face à une crise dont on ne répétera jamais assez le caractère exceptionnel, voire imprévisible, il reste de bon ton de faire preuve de retenue dès lors qu’on est amené à jauger la qualité de la réponse qui y fut apportée. D’autant que, même s’il doit lui aussi pleurer de nombreux décès, notre pays n’a globalement pas trop à rougir de la manière dont cette pandémie fut gérée : nos soins de santé ont tenu le coup, nos enfants ont repris le chemin de l’école, notre économie, rapidement et massivement subsidiée, commence à redémarrer....

    Lire la suite