Accueil Opinions Chroniques Vous avez de ces mots

Vous avez de ces mots: {J’ai été} ou {je suis allé}?

Une chronique de langue qui ne mâche pas ses mots

pour faire la fête à ce français qui est le nôtre.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Vous a-t-on déjà remis dans le droit chemin lorsque vous avez commis un «  j’ai été me promener  » plutôt que «  je suis allé me promener  » ? Ou un «  elle a été en vacances à la mer  » plutôt que «  elle est allée en vacances à la mer  » ? Et si tel est le cas, vous souvenez-vous du motif de cette mise au pas ? Il y a gros à parier que non. Et pour cause : il est bien difficile de justifier grammaticalement une telle exclusive.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Diogènes Alexandre, lundi 14 septembre 2020, 12:06

    Celui qui a été mangé est effectivement resté intact. Il a survécu tout comme survivra la confusion entre participe passé et infinitif. Ceux qui critiquent les dogmes et règles antédiluviennes y contribueront.

  • Posté par Coets Jean-jacques, lundi 14 septembre 2020, 22:08

    Mais enfin ! Qui, je dis bien qui, ne ferait pas la différence à l'oral ?? "J'ai été mangé chez ma sœur", ou "j'ai été manger chez ma sœur", qui pourrait encore vous dire : que veux-tu dire au juste, humm, tu es allé manger ou des importuns t'auraient mangé, humm, dis-moi le fin mot de cette histoire...!" Vous faites insulte aux francophones en sous-entendant que ce genre de différence serait incompréhensible. Et le contexte diable, il compte pour quoi ?! Oui, à l'écrit, c'est indigeste, mais un brin de relecture peut sauver votre grattouille. J'ai reçu d'une RH francophone "je vous accueillerez à la réception". C'est horrible à l'écrit mais à l'oral ?! C'est parfaitement correct !

  • Posté par Diogènes Alexandre, lundi 14 septembre 2020, 11:17

    Bref, être ou ne pas être reste la question.

  • Posté par Dreumont Christian, lundi 14 septembre 2020, 0:43

    Tant qu'on y est, il serait temps que cet excellent chroniqueur mette les points sur les i concernant LE coronavirus et son acronyme que tout le monde appelle LE covid alors qu'il est féminin : LA covid.

  • Posté par Michel Francard, lundi 14 septembre 2020, 15:29

    Comme le rappelle Diogènes Alexandre, j’ai évoqué la question du genre de « covid » ici : https://plus.lesoir.be/300887/article/2020-05-15/de-quoi-covid-19-est-il-le-nom https://plus.lesoir.be/322694/article/2020-09-04/ces-bulles-qui-fichent-les-boules

Plus de commentaires

Aussi en Vous avez de ces mots...

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs