Accueil Société

Une aide psy aussi nécessaire pour les équipes soignantes

Les attentats ont aussi ébranlé ceux qui aident ou soignent. Leur santé psychique doit être épaulée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Depuis mardi, les équipes soignantes des différents hôpitaux qui ont accueilli des victimes des attentats sont mises à rude épreuve. Certaines confrontations sont difficiles, même pour des professionnels rompus au contact quotidien avec la souffrance, la détresse et la mort. « On s’est battu toute la nuit pour le sauver, mais il est mort au petit matin. Il était tout jeune » témoigne une infirmière, qui ne peut retenir ses larmes. D’autres attestent de blessures dont la vue est difficile à supporter, parce que jamais vues en si peu de temps, même lors d’explosions de gaz. « Dans le corps de certains patients, on a parfois retrouvé jusqu’à cent morceaux métalliques, parfois minuscules. C’est terrible à voir ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs