Accueil Société Régions Bruxelles

A Pétillon, c’est paisible

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Des immeubles résidentiels. Une petite supérette un peu chic. Des rues proprettes. Jeudi, en fin de matinée, aux confins des communes d’Etterbeek et d’Auderghem, on se croirait presque être un dimanche tant le calme règne. La station de métro Pétillon, qui débouche discrètement sur l’avenue des Volontaires, paraît elle-même endormie. Et pour veiller sur son sommeil, un camion militaire stationné à l’entrée, une voiture de police, quatre policiers de faction vêtus de gilets pare-balles et cinq militaires en tenue de combat. Qui semblent presque s’ennuyer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs