Accueil Belgique Politique

Emploi: les Territoires Zéro Chômeur, une expérience bénéfique

La Région bruxelloise a commandé une étude sur le coût d’une version belge de l’expérience française. L’opération est bénéfique pour les finances, mais c’est le fédéral qui en profite le plus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Les Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée. TZCLD, pour les initiés. L’expérience, qui vient d’être reconduite en France pour une nouvelle période de cinq ans, intéresse également la Belgique. Et plus particulièrement la Wallonie et Bruxelles, qui ont inscrit ce projet dans leur déclaration de politique régionale (DPR), à la demande du PS et d’Ecolo. Mais à quel prix ? C’est ce qu’a tenté de chiffrer Dulbea, le centre d’études économiques de l’ULB, à la demande du gouvernement bruxellois. L’étude est terminée et a été remise au cabinet du ministre bruxellois de l’Emploi, Bernard Clerfayt. En voici les principaux enseignements.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Theys Jos, vendredi 11 septembre 2020, 11:31

    C'est incivique de présenter les choses de la sorte. Et alors on s'étonne que le Nord veut son indépendance sans Bruxelles.

  • Posté par Debrabander Jean, vendredi 11 septembre 2020, 9:41

    Il faudra alors trouver de l'emploi pour les innombrables employés de l'Onem, du Forem, d'Actiris etc.

  • Posté par Schleich Bernard, vendredi 11 septembre 2020, 7:22

    ... avec des salaires de 300.000 € pour les 2 directeurs et la suppression de 63000 (= nombre de chômeurs complet à Bruxelles) autres emplois !

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs