Accueil Belgique Politique

Deux ministres fragilisés, un gouvernement qui tangue

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Temps de lecture: 4 min

La pression sur Jan Jambon (N-VA) et Koen Geens (CD&V) et, par extension, sur le gouvernement Michel, reste maximale. Mercredi soir, les deux hommes ont présenté leur démission à Charles Michel pour les fautes commises par leurs services dans l’affaire El Bakraoui (lire ci-contre). Le Premier ministre leur a demandé de rester ; le kern leur a gardé sa confiance jeudi matin. Mais l’affaire n’est pas close pour autant. Dès ce vendredi, les ministres de l’Intérieur et de la Justice devront s’expliquer à la Chambre, en commission conjointe de l’Intérieur, de la Justice et des Relations extérieures. L’opposition réclamera des comptes aux deux hommes, qui portent la responsabilité politique des dysfonctionnements ; une commission d’enquête suivra.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs