Accueil Monde France

Le site de vidéos pornographiques Jacquie et Michel visé par une enquête pour viols et proxénétisme

Le parquet de Paris a ouvert une enquête suite au signalement de plusieurs associations féministes.

Temps de lecture: 2 min

Le site de vidéos pornographiques Jacquie et Michel est visé par une enquête pour « viols » et « proxénétisme » à la suite du signalement de trois associations féministes, a indiqué jeudi le parquet de Paris confirmant une information du journal 20 Minutes.

Le parquet a ouvert cette enquête, confiée à la police judiciaire parisienne, le 10 juillet, sur la base d’un signalement adressé en février par Osez le féminisme, les Effronté-es et le mouvement du Nid, qui relayaient les témoignages de plusieurs actrices assurant avoir été contraintes à des « pratiques sexuelles ‘hors normes et douloureuses’ alors qu’elles n’étaient pas consentantes », selon 20 Minutes.

Ce signalement avait suivi la diffusion en février par le site Konbini d’une vidéo intitulée « les coulisses sordides du porno amateur », dans laquelle deux femmes témoignaient de ces pratiques.

« J’avais dit pas d’anal, on m’a proposé de le faire, j’ai dit non (…) et pendant l’une des scènes ils ont quand même essayé contre mon gré », y racontait l’une d’elles, « Nailie ». « T’as peur, vraiment t’oses pas dire non, t’es devant la production, les acteurs, et t’es complètement seule. Donc non, tu dis pas non ».

« Jacquie et Michel est une plateforme de diffusion de vidéos produites par des professionnels et dans lesquelles on va entretenir une esthétique amateur », a expliqué à l’AFP le journaliste Robin d’Angelo.

Dans un livre-enquête intitulé « Judy, Lola, Sofia et moi », il a raconté son infiltration dans l’industrie du porno amateur et dénoncé l’absence récurrente de consentement et le non-respect du droit du travail.

« La société titulaire de la marque Jacquie et Michel s’est organisée pour être le moins possible responsable de la production vidéo, elle se limite à diffuser du contenu qu’elle achète à des producteurs », a-t-il détaillé.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

France: polémique autour du prix des péages sur les autoroutes

Alors que les prix des autoroutes doivent cette année grimper de 4,75 %, un rapport de l’Inspection des finances, débusqué par « Le Canard enchaîné », s’interrogeait, dès 2021, sur les profits engrangés par les deux plus gros réseaux autoroutiers. Les experts proposaient même de baisser les tarifs de 60 % pour rétablir l’équilibre. LFI demande l’ouverture d’une commission d’enquête.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une