Accueil Belgique Politique

Comment la Belgique a raté l’arrestation du kamikaze de Zaventem

La Turquie a expulsé le kamikaze de Zaventem, l’été dernier et en a informé les autorités belges, qui n’ont pas agi, alors que l’homme avait été appréhendé à la frontière syrienne.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Chef du service Politique Temps de lecture: 5 min

Le président turc disait donc vrai. La Turquie a bel et bien expulsé Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de Zaventem, l’été dernier et en a informé les autorités belges, qui n’ont pas agi, alors que l’homme avait été appréhendé à la frontière syrienne. Cette situation et la confirmation des faits ont provoqué un vif émoi politique, ce jeudi, menaçant même la stabilité de la coalition suédoise (lire ci-contre). Sur base des informations qui nous ont été transmises à Bruxelles et Ankara, voici ce qui s’est passé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs