Accueil Monde Europe

Novossibirsk, la cité de Sibérie ciblée par Alexeï Navalny dans sa stratégie contre le Kremlin

Pour préparer les élections locales du 13 septembre, le leader de l’opposition russe était venu dans la troisième ville du pays. C’était juste avant son empoisonnement. Il avait notamment tourné un film sur la corruption des députés municipaux du parti du Kremlin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ils ont très peur. En pleine journée, dans leurs bureaux, ces militants d’opposition anti-Kremlin ont vu surgir lundi deux hommes masqués. Ces inconnus ont, au milieu des volontaires, jeter un flacon qui, en se brisant au sol, a dégagé une inquiétante forte odeur nauséabonde. « La substance est mystérieuse. Les deux hommes ont fui. Trois de mes volontaires, se sentant mal, ont dû être envoyés à l’hôpital quelques heures. Mais, comme souvent en Russie, les autorités n’ont pas initié d’enquête. Et nous ne saurons jamais la vérité… », proteste Sergueï Boïko, à la tête de ce bureau d’opposition.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs