Accueil Culture Livres

Bouysse: «Personne ne m’enlèvera mon intégrité»

Après quatre romans remarqués à La Manufacture de Livres, le Limousin choisit Albin Michel pour « Buveurs de vent ». Mais pas de concession : « Je n’écris que ce que je porte, je garde le dernier mot. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Quatre ils étaient… », tels sont les premiers mots de Buveurs de vent, le nouveau roman noir de Franck Bouysse, et ils pourraient désigner les quatre livres précédents qui ont vu grandir cet écrivain, de 2014 à 2019, dans l’écurie d’une petite maison d’édition française La Manufacture de Livres. Jusqu’à rencontrer l’an dernier un incroyable succès commercial avec Né d’aucune femme  : 135.000 exemplaires vendus en grand format (le poche vient seulement de sortir), 44 semaines dans le Top 50 des ventes de romans de Livres Hebdo, des adaptations audio et grands caractères, des traductions en Italie, Espagne, Catalogne et même une traduction américaine prête à sortir chez Other Press (dist. Penguin Random House), la maison de l’éditrice new-yorkaise d’origine belge Judith Gurewich.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs