Ligue 1: un «Classique» incertain, le leader Nice en test à Montpellier

PSG - Marseille
PSG - Marseille - Photo News

C’est l’affiche qui doit véritablement lancer la saison 2020-21: après deux journées perturbées par la pandémie de Covid-19 et les reports de matches, le Championnat de France se prépare à son premier week-end complet de compétition, avec comme point d’orgue le «Classique», entre le Paris SG et Marseille.

L’affiche, qui oppose le champion en titre à son dauphin, fait toujours rêver, mais dans un Parc des princes soumis à la jauge réduite de 5.000 personnes, le feu d’artifice n’aura pas la vivacité des chocs, toujours explosifs, des dernières années.

Sans la majorité de ses titulaires, dont Neymar, Kylian Mbappé et Angel Di Maria, touchés par le coronavirus, le PSG a laissé son habit de lumière au vestiaire. Sa fragilité du moment lui a sauté aux yeux à Lens jeudi (défaite 1-0).

«C’est bien de jouer Marseille parce que c’est un match qui nous tient à coeur. On sait que les supporters l’attendent», a déclaré le milieu Marco Verratti pour rassurer après son retour raté.

L’OM, qui a réussi son entrée à Brest (3-2) le 30 août, pourrait profiter de ce contexte inhabituel pour empocher son premier succès contre son rival parisien depuis novembre 2011.

Le joueur: Camavinga, du Stade de France aux Costières

Mardi, il devenait le premier footballeur de moins de 18 ans (à 17 ans et 9 mois) à jouer pour les Bleus en plus d’un siècle. Dimanche (15h00), Eduardo Camavinga retrouve son cocon de Rennes pour un déplacement piège à Nîmes.

«À cet âge-là, avoir autant de maturité et d’assurance, c’est phénoménal. Finalement, c’est du Eduardo», a réagi l’entraîneur breton Julien Stéphan, impressionné par les 30 minutes de son poulain au Stade de France.

Chez les Gardois, qui veulent faire des Costières une forteresse (victoire 4-0 contre Brest lors de la 1re journée), le Stade rennais veut poursuivre son bon début de saison (4 pts), avant de recevoir lors de la prochaine journée Monaco, un concurrent pour l’Europe.

Le chiffre: Nice veut du neuf

Leader du Championnat, Nice vise un troisième succès sur trois, samedi à Montpellier (17h00). L’an passé, dans la même situation, les Aiglons avaient trébuché lors de la troisième journée, contre Marseille (2-1).

L’ambitieux «Gym» pourrait frapper d’autant plus fort en cas de victoire qu’il enchaînera par la réception du Paris SG, qui en dira long sur sa capacité à rester dans le haut de tableau cette saison.

Le latéral international algérien Youcef Atal, remis d’une élongation aux ischios, pourrait connaître ses premières minutes de la saison. Par contre, l’attaquant Amine Gouiri, auteur d’un doublé contre Lens (2-1) lors de la 1re journée, est incertain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous