Voilà pourquoi nous avons autant besoin de culture que de pain

Plus de 2.000 personnes du secteur culturel flamand se sont rassemblées mardi soir au Beursschouwburg à Bruxelles.
Nos autres critiques littéraires
Lisa Vlaemminck. «
Pyroclastic flower flow/vulcano
», 2019. Oil on canvas. 100 × 70 cm. Courtesy de l’artiste et Rodolphe Janssen, Bruxelles.
Patrick Corillon aurait aimé orner la couverture de son livre de cette œuvre de Marcel Broodthaers, qui réfléchit bien la Belgique. Mais les mots «
citron-citroen
» auraient été mal compris en France, où citroen, c’est Citroën. On s’est rabattu sur les façades à pignon de Bruges. Plus cliché, il faut bien le dire.
Le Suisse Claude Goretta était le cinéaste des personnages ordinaires, des vaincus de la vie.
Drôle de drame.
©Benoit De Freine.
Salvador Dalí, “La tentation de saint Antoine”, 1946.
«
Ha ha ha
» par Okidok.
d-l--rptitions-03
Claire Bodson et Laura Sepul font vibrer le texte de Claus à travers un jeu incandescent.
Hugo Claus a décidé de partir comme il a vécu, en homme libre. © Belga
Et voici la troupe mixte (de gauche à droite)
: Baudouin Remy, Guga Baùl, Walter Baele, Chris Van Espen, Joël Riguelle et Philippe Peters.
Que ce soit dans l’écriture, le cinéma, le théâtre ou la peinture, la force de Claus tient dans sa faculté à être simultanément populaire et raffiné.
Michael De Kok est très présent au Parc Maximilien.
Bart De Wever.
B9713938247Z.1_20171126204836_000+GVMA7S538.1-0
Cyniques, suaves, autoritaires, provocantes ou émouvantes, les comédiennes font fi de la bien-pensance. © Alice Piemme.
Marguerite Yourcenar.
Les rues de Bruxelles risquent d’être noir-jaune-rouge de monde, dimanche. © Pierre-Yves Thienpont
Emma Watson. © Photo News.