Accueil Belgique Politique

Peter De Roover (N-VA): «Il y a une sorte d’humiliation pour tous les gens qui participent aux élections»

Le chef de groupe N-VA veut que Wilmès mette en jeu sa « confiance » au Parlement. La Vivaldi ? « Elle n’est pas représentative en Flandre ». Premier ministre ? « Je vois Paul Magnette. Un Premier flamand, ce serait une feuille de vigne pour cacher leur honte ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Sept présidents (Open VLD, SP.A, MR, PS, Groen, Ecolo, CD&V) préparent la Vivaldi en coulisse, les négociations dureront au-delà du jeudi 17 septembre, date à laquelle expire en principe la confiance dans le gouvernement Wilmès à la Chambre. Que faire ? Prolonger la confiance ? Le chef de groupe N-VA se positionne. Il dit aussi tout le bien qu’il pense de la Vivaldi…

On parle de prolonger le mandat du gouvernement Wilmès jusqu’au 1er octobre…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

54 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, dimanche 13 septembre 2020, 21:11

    Jos Theys, vous êtes un peu malhonnête dans votre raisonnement. Cela fait longtemps que tout le monde sait qu'il faudrait un fédéralisme adulte à quatre entités (Vl, W, Bxl et DG). Mais les flamands s'accrochent à la Communauté flamande pour garder un pied à Bxl. Soit. En vertu de quoi, il a fallu créer Communauté française, les Commission communautaire francophone, Commission communautaire flamande ou VGC (visiblement, celle-là, vous l'avez oubliée pourtant c'est un de VOS monstres!!!) et Commission communautaire commune. Vous voulez qu'on passe de 9 à 5 ministres de la Santé. C'est possible. Demain! Arrêtez de voter pour De Wever et prenez le temps de relire Johan Vande Lanotte (médiateur fédéral en 2010-2011).

  • Posté par Charlot Michel, dimanche 13 septembre 2020, 15:55

    Il me semble que ce Peter De Roover a beaucoup de bon sens. Je le rejoins entre autres lorsqu'il dit que les électeurs se demandent pourquoi ils sont allés voter. On a voté il y a un an et demi et cela n'a servi strictement à rien. S'il y a de nouvelles élections, je crois bien que je n'irai pas voter. Ce serait la première fois (et je ne suis plus tout jeune !) mais si le vote est en principe obligatoire, le non-vote n'est plus sanctionné, ce qui supprime ma dernière motivation.

  • Posté par GOBBO Corrado, dimanche 13 septembre 2020, 14:47

    1/ « Le vote de confiance n’a rien à voir avec la formation du gouvernement. Ces deux choses sont distinctes. C’est surtout une question de logique parlementaire et démocratique. » Commentaire : T-a-f d’accord. Le parlement doit jouer son rôle et on doit passer par lui (n’est-ce pas CD&V …et N-VA pour projet IVG, et votre jeu malodorant de ping pong avec Conseil d’Etat …On doit se référer et respecter le parlement dans tous les cas, pas seulement quand ça arrange.) 2/ « En 2014, … nous avons dû chercher d’autres issues, pour composer finalement un gouvernement plus homogène sur le plan socio-économique » Commentaire : aujourd’hui, situation identique ! Pas possible avec N-VA ? Et bien, on cherche d’autres issues, la Vivaldi ! pour un gouvernement plus homogène sur un ensemble de thèmes et objectifs dans lesquels la N-VA aurait hétérogénéisé le gouvernement, donc t-à-f normal !). 3/ « Quant à la décision du MR de se lancer seul, cela ne nous regardait pas au fond… Avoir une majorité dans le groupe linguistique francophone, c’est une question à résoudre entre francophones » Commentaire : Trop facile Mr De Roover. Et bien idem aujourd’hui, il se produit la même chose du côté flamand : le spa, CD&V,groen et open VLD résolvent la question entre flamands ! T-à-f en ligne avec sa vision,CQFD. Donc où est son/le problème ? 4/ « les gens se disent : de toute façon, on ne tient pas compte de nos voix ». Commentaire : Mais si, on aurait avec la Vivaldi une majorité au fédéral, c’est tenir compte des voix, mais pas de la N-VA, so what !? ! 5/ « Il y a une sorte d’humiliation pour tous ces gens qui participent aux élections ». Commentaire : Les francophones ont dû se sentir bien « humiliés » pendant des années avec le gouvernement Michel en suivant le raisonnement de Mr De Roover. Pas sûr (il y avait une majorité au fédéral, même si le côté ultra minoritaire du côté francophone était dérangeant). Les flamands (N-VA en particulier ne compatissaient pas à cette « humiliation », OK, rien à (re) dire. On ne leur demande(-dait) pas

  • Posté par Biot Philippe, dimanche 13 septembre 2020, 14:16

    La NV-A n'arrive pas à enregistrer le fait qu'ils ont quitté l'ancien gouvernement par caprice ou par calcul électoral. La NV-A n'arrive pas à encaisser le fait de ne pas avoir été capable de former un gouvernement avec le PS. La NV-A n'arrive pas à admettre qu'il est possible de former un gouvernement sans eux. Ils ont tout raté!

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 13 septembre 2020, 11:27

    @ André Lambert - Que vous en ayez contre le MR pour être entré seul parti francophone dans une coalition dans laquelle se trouvait la NVA, c'est votre droit, ça se justifie et ça se débat, mais focaliser sur la personne de Charles Michel est inutile, puisque l'intéressé n'est plus dans le circuit depuis un bon moment et la caricature que vous en faite tombe ainsi parfaitement à plat. Quant bien même le serait-il que l'attaquer sur son apparence physique et sur sa personalité (celle que vous lui prêtez en tous cas) n'a aucun intérêt. Ça défoule, je comprends bien, mais à part ça? Ça construit quoi de s'attaquer à la personnalité de l'un ou de l'autre? Rien. Si vous avez des frustrations à soulager, je ne sais pas moi, faites du sport ou manger des pommes. Maintenant, sur les choix politiques, là évidemment, il y a beaucoup à débattre et c'est nettement plus intéressant. Pour la caricature, laisser donc cela aux professionnels, comme notre excellent Kroll, qui ont un talent que ni vous ni moi n'aurons jamais. PS. J'aurais dit pareil si vous vous en étiez pris à la personnalité de Paul Magnette ou de Bart De Wever.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs