Accueil Monde Union européenne

Les Européens divisés sur le remboursement de la relance

Il va falloir trouver comment rembourser le plan de relance européen de 750 milliards. Si de nouvelles taxes ne naissent pas, les pays devront payer de leur poche.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ils étaient heureux, ils l’ont tous dit, les ministres des Finances européens, de se retrouver en chair et en os après sept mois de discussions par écrans interposés. Mais le sentiment de manque qu’ils ont connu, la chaleur humaine et le caractère informel de leur réunion qui se tenait à Berlin vendredi et samedi ne suffiront pas à déplacer la montagne qui se trouve devant eux : comment rembourser la relance post-Covid-19 ?

Pour concevoir un plan de relance de 750 milliards d’euros, les Européens vont devoir faire ce qu’ils s’étaient toujours refusé à faire : un emprunt où tout le monde signe en bas du papier. Une partie de cette somme (environ 400 milliards) devra être remboursée non pas en fonction de l’argent reçu par chaque pays de l’enveloppe européenne mais en fonction de la richesse de chacun.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stoob Spyridon, samedi 12 septembre 2020, 19:30

    "La Belgique, par exemple, a calculé qu’elle aurait droit à cinq milliards du plan de relance. Et sur trente ans, elle devrait rembourser entre 13 et 15 milliards, selon ses estimations préliminaires." Je ne comprends pas. Ils empruntent a quel taux? Chez les mafieux?

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs