Accueil Société

L’état de la biodiversité reste fragile en Belgique

Premier rapport du WWF sur la biodiversité en Belgique. Stable voire en légère hausse depuis les années 90. Mais on part de très bas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Loup, loutre, lynx, faucon pèlerin, fadet de la mélique, guêpier d’Europe, pie-grièche écorcheur, gorgebleue à miroir… Ces dernières années, les naturalistes ont eu de bonnes raisons de se réjouir de l’évolution de certaines espèces présentes dans notre pays. Mais derrière le retour ou la bonne mine de quelques-unes, le tableau d’ensemble de la biodiversité dans notre pays est mitigé. Sous l’impulsion du WWF Belgique, des scientifiques d’universités, d’institutions publiques et d’organismes de conservation issus des trois régions et du fédéral ont développé un index permettant de mieux suivre les évolutions de cet aspect essentiel de notre environnement.

Le bilan ? L’IPV belge indique une légère augmentation de la biodiversité (+5,7 %, soit +0,2 % par an) pour la période 1990-2018 et une stabilité ces 10 dernières années. C’est beaucoup moins grave que le tableau mondial dévoilé le 10 septembre dernier par l’organisation, davantage axé sur les espèces gravement menacées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs