Enseignement supérieur: il faudra réussir sa première année en deux ans

Enseignement supérieur: il faudra réussir sa première année en deux ans
Sylvain Piraux

En cette rentrée académique, de nombreux étudiants traînent dans leurs fardes des crédits non validées de précédentes années d’étude. Le décret Paysage, mis en place en 2014, permet en effet de valider des crédits tout en continuant son parcours. Le problème, souligné par de nombreux acteurs et évoqué par Valérie Glatigny : «  On ne comprend plus si on est sur une trajectoire de réussite ou d'échec. Le report de crédits d'une année à l'autre n'est pas toujours bien calculé par les étudiants. »

Alors la ministre libérale de l’Enseignement supérieur veut modifier le système. Cette fois, c’est décidé, le gouvernement va « amender certains effets pervers. Nous ne voulons que des jeunes découvrent tout d’un coup qu’ils ne sont plus finançables », annonce-t-elle au Soir.

Si le chemin législatif suit son cours, les étudiants devront dès la rentrée 2021 réussir leur première année en deux ans maximum. « Les 60 premiers crédits devront être obtenus en deux ans », précise la ministre. S’ils doublent plus d’une fois, les portes de cette formation se fermeront. Rien, cependant, n’empêchera les étudiants de démarrer un nouveau cursus.

► D’autres changements sont prévus dans ce fameux décret paysage: tous les détails sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous