Accueil Économie

Les aéroports régionaux vont devoir assumer les départs en vacances

La réouverture de l’aéroport national reste très indécise. Priorité à l’enquête : jeudi après-midi, les services de l’aéroport n’avaient toujours pas eu accès aux lieux des attentats, donc à l’évaluation des dégâts et de la remise en fonction.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Brussels Airlines annonce la prolongation de ses opérations au départ des aéroports de Liège et Anvers jusqu’à dimanche, au moins (au total plus d’une cinquantaine de 50 vols par jour, sur 250 habituellement). Les tour-opérateurs Jetairfly et Thomas Cook n’envisagent pas un retour sur le tarmac bruxellois avant lundi ou mardi. Ryanair prévoit d’assurer ses vols bruxellois depuis l’aéroport de Charleroi jusqu’au mardi 29 mars, minimum. La situation transitoire dans le transport aérien en Belgique va se prolonger. À Brussels Airport, on admettait ce jeudi en début d’après-midi n’avoir toujours pas eu accès au bâtiment qui abrite le hall des départs, donc de ne pas pouvoir évaluer les dégâts et préparer une remise en ordre opérationnelle. Ce qui, de toute façon, ne se fera pas en quelques heures. La réouverture n’est pas envisagée avant lundi, au mieux. C’est donc dans les aéroports régionaux que les compagnies aériennes vont devoir assurer les départs en vacances de printemps.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs