Accueil Sports Sports moteurs Moto

Moto GP: cette fois, c’est au tour de Morbidelli

C’est sûr : on regrette les acrobaties à 300 à l’heure de Marc Marquez. Mais depuis que le champion catalan suit les Grands Prix en training-charentaises depuis son sofa, on a droit à une palette remarquable de vainqueurs. Chose tout aussi agréable : le MotoGP sort de son cadre strict hispano-italien. Même si, dans le cas de Franco Morbidelli, le héros du jour est à moitié transalpin et à moitié sud-américain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Petit rappel : les deux premières courses en MotoGP ont été remportées par un Français (Fabio Quartararo). La troisième par un Sud-Africain (Brad Binder), suivi par un Italien (Andrea Dovizioso) puis un Portugais (Miguel Oliveira) et voici qu’un Italo-Brésilien s’est emparé de la plus haute marche du podium sur les terres de Rossi !

« Ne comptez pas sur moi pour vous montrer mon côté brésilien ce soir », plaisante Morbidelli en conférence de presse. « Mardi, nous avons des essais. Je me défoulerai plus tard. »

Issu de la fameuse filière VR46, mise sur pied par Rossi pour permettre à des jeunes d’éclore, Morbidelli n’a pas eu trop de scrupules à prendre l’avantage sur son « oncle » pour décrocher sa première victoire dans la catégorie-reine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en MotoGP

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs