Accord de principe pour la reprise de NDC par Mediahuis (2)

On apprenait la semaine dernière que des "discussions avancées" étaient en cours entre Mediahuis, éditeur notamment de De Standaard et de Het Nieuwsblad, et NDC. Ce groupe édite Dagblad van het Noorden, Leeuwarder Courant, Friesch Dagblad et une dizaine de quotidiens et hebdomadaires régionaux. Il touche chaque semaine plus de deux millions de lecteurs, emploie 600 personnes et a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 112 millions d'euros.

Mediahuis est déjà actif aux Pays-Bas, où il édite NRC, De Telegraaf, De Limburger, Noordhollands Dagblad, Haarlems Dagblad, Leidsch Dagblad et de Gooi- et Eemlander.

"La reprise renforcerait les deux groupes", estiment-ils. "La couverture géographique de NDC coïncide bien avec les activités de Mediahuis sur le marché néerlandais, et celui-ci verra son portfolio renforcé."

Pour les actionnaires actuels de NDC, FB Oranjewoud et JM Fonds, Mediahuis est "le bon partenaire stratégique pour garantir un avenir durable à NDC". L'objectif est que le groupe néerlandais demeure une filiale indépendante de Mediahuis, avec sa propre direction. "L'indépendance journalistique et l'identité régionale de nos titres sont primordiales pour Mediahuis", affirme Evert van Dijk, rédacteur en chef et membre de la direction de NDC. Cette reprise devrait aussi permettre l'accélération de la numérisation du groupe.

L'autorité néerlandaise de la concurrence (ACM) doit désormais se prononcer sur l'accord.

Mediahuis est actif en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg et en Irlande. Il compte plus de 4.000 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires avoisinant le milliard d'euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous