Ivan De Witte, le président de Gand, s’explique: «Laszlo Bölöni était une erreur de casting»

Photo News
Photo News

Nouveau parfum de crise à Gand. Après avoir limogé Jess Thorup à la fin du mois d’août, les Buffalos se sont aussi séparés de Laszlo Bölöni, ce lundi. Le technicien roumain ne sera resté que trois matches sur le banc de La Gantoise, avec une seule victoire et deux défaites au compteur. Il était arrivé à La Gantoise après trois saisons à l’Antwerp. En Belgique, il avait aussi entraîné le Standard entre 2008 et février 2010, remportant un titre.

Alors que les interrogations se multiplient du côté de la Ghelamco Arena, Ivan De Witte (73 ans), le président gantois, s’est expliqué en conférence de presse, quelques minutes après le licenciement du T1. « Les résultats des derniers matchs, particulièrement à Eupen, ont été déterminants. On doit tenir compte de la voix des supporters et du groupe de joueurs. Tout ça mis ensemble, on s’est dit qu’il était préférable de se séparer de Laszlo Bölöni. C’était une erreur de casting. Michel Louwagie et moi en prenons la responsabilité. On a voulu aller trop vite. Je ne veux pas blâmer l’entraîneur lui-même car il a fait de son mieux pour faire des résultats. Je pense qu’il était bon d’agir directement car l’entente n’était pas bonne entre lui et le groupe. C’était bon de ne pas laisser traîner cette décision. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Mathieu Golinvaux

    Par Propos recueillis par Frédéric Larsimont

    Division 1A

    Harlem «Bison» Gnohéré: «J’ai prouvé partout que je n’étais pas un buteur rondouillard de D2»

  • Sebastien Smets

    Par E.Px.

    Standard

    Mbaye Leye revient sur son départ du Standard: «Le terrain commence à me manquer»

  • Face à l’Islande, il n’y avait pas de fans dans les tribunes.

    Par Frédéric Larsimont

    Diables rouges

    Diables rouges: l’Union belge affine un plan pour le retour de 8.300 supporters

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous