Accueil Économie Entreprises

Ryanair double les licenciements sans respecter la loi Renault

Ryanair semble sourde aux procédures de la loi Renault. En phase d’information, elle ne répond pas aux questions des syndicats. Ceux-ci proposaient des alternatives. Qu’importe, Ryanair passe de 91 à 172 départs contraints.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

On leur fait une proposition de sujets sur lesquels on peut discuter pour atteindre leurs objectifs de réduction du personnel et, en retour, ils nous annoncent qu’ils doublent le nombre de départs. C’est incompréhensible. » Ce n’est pas la première fois que Didier Lebbe, le secrétaire permanent de la CNE pour l’aéronautique, se dit surpris par l’attitude de Ryanair dans les négociations sociales. Vendredi, à l’annonce de la nouvelle stratégie de la compagnie low cost irlandaise concernant son personnel basé en Belgique, la surprise était non seulement énorme mais aussi particulièrement amère.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Clodong André, jeudi 15 octobre 2020, 9:57

    Mais elle maintient partiellement son réseau européen et, parallèlement, tente de négocier une réduction des charges aéroportuaires (jusqu’ici Bruxelles et Charleroi ont refusé). Commentaire: les aéroports belges ne participent pas à l'effort.

  • Posté par Pochet Bernard, mercredi 16 septembre 2020, 20:04

    S'il n'y a pas ou moins de clients, c'est logique que Ryanair licencie une partie de son personnel. C'est valable pour n'importe quelle entreprise.

  • Posté par Charlot Michel, lundi 14 septembre 2020, 20:47

    S'ils veulent que Ryanair ne licencie pas, les syndicats n'ont qu'à demander au gouvernement belge de subsidier Ryanair comme il subsidie Brussels Airlines (compagnie 100 % allemande, on le rappelle) - 290 millions d'euros sauf erreur, pour que Brussels Airlines ne licencie pas trop de monde ....

  • Posté par LAMBERT André, lundi 14 septembre 2020, 21:23

    Absolument pas, il ne faut donner d'aide supplémentaire à cette compagnie. Elle n'a déjà que trop bénéficier d'aides indirectes et en contrepartie elle ne respecte aucunement son personnel. De plus avec cet exploiteur, on risque fort de se retrouver comme à Gérone, où énormément d'argent y a été investi, pour qu'ensuite Ryanair le laisse simplement tomber, tout comme son personnel. En un mot, c'est une société "voyou".

  • Posté par Hubert Wynands, lundi 14 septembre 2020, 20:15

    Tribunal, amendes et avions à la chaîne jusqu’à payement de celles-ci.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs