Wim De Decker, nouveau coach de Gand: «Calme et clarté sont les deux mots clés de ma démarche»

Belga
Belga

Wim De Decker a commencé la journée de lundi comme entraîneur assistant avant d’être nommé entraîneur principal de La Gantoise. Le président Ivan De Witte lui a offert une « chance unique de faire ses preuves » comme T1 en première division. De Decker est d’accord. « C’est à moi et à Peter (Balette, le nouvel assistant) d’apporter un certain calme dans l’équipe », a-t-il expliqué.

« Calme et clarté sont les deux mots clés de ma démarche actuellement », a expliqué De Decker. « Je veux remercier le président de me donner cette chance. C’est un énorme défi. C’est à présent à Peter et à moi d’apporter un certain calme dans l’équipe. Nous connaissons les joueurs et savons que ce groupe possède suffisamment de qualités. »

« Nous devons encore informer les gars de notre plan »

Les joueurs s’entraîneront encore une fois dans l’après-midi (17h00) en préparation au duel contre le Rapid Vienne. « Je n’ai pas encore parlé au groupe. Mais il y a eu des discussions avec certains joueurs, donc tout le groupe est entre-temps au courant. Je suis certain que l’équipe sera supermotivée pour le match de demain. La concentration est énorme. C’est un match très important pour le club. Les gars ont travaillé très dur la saison passée pour être ici. Nous croyons pleinement en nos chances. La rencontre de demain est séparée des mauvais résultats en championnat. Nous n’avons pas peur. Une participation à la Ligue des champions est en jeu. C’est ce que chaque footballeur veut. »

De Decker ne veut pas encore révéler son système de jeu. « Nous devons encore informer les gars de notre plan, mais j’ai de bonnes sensations. Ce sera une rencontre de tout ou rien, avec peu de marge de manœuvre. Cela provoque automatiquement une autre approche. »

De Decker a pu confirmer que le capitaine Vadis Odjidja s’entraînera à nouveau avec le groupe après ses problèmes au genou et son test positif au coronavirus. Il semble pouvoir prendre place dans le onze de base. Roman Yaremchuk, qui n’a pas joué vendredi à Eupen, est à nouveau disponible. L’Ukrainien n’avait pas été repris en raison de la fatigue après les matchs internationaux, selon la communication officielle du club, mais selon des rumeurs, le joueur avait demandé à être transféré. Après la victoire 1-0 contre Malines, fin août, Yaremchuk avait critiqué le style de jeu de Bölöni. « Avec Vadis et Roman, nous avons des possibilités supplémentaires », a déclaré De Decker. « Ils ont tous les deux des qualités spécifiques. De plus, Vadis est un leader important pour l’équipe. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous