L’affaire Jozef Chovanec évoquée à l’ouverture de la plénière du Parlement européen

L’affaire Jozef Chovanec évoquée à l’ouverture de la plénière du Parlement européen

Le président du Parlement européen, l’Italien David Sassoli, a ouvert lundi la séance plénière de l’assemblée en évoquant face à un hémicycle très clairsemé le cas de Jozef Chovanec, qui ravive en Europe des questionnements sur les violences policières. Le cas du citoyen slovaque, décédé en février 2018 après une intervention musclée de la police aéroportuaire de Charleroi, fait la Une de l’actualité depuis qu’une vidéo de policiers le maîtrisant dans une cellule a été publiée. On voit entre autres sur ces images une policière mimer un salut nazi.

« J’ai reçu de nombre d’entre vous un message pour attirer mon attention sur le cas d’un citoyen slovaque, Jozef Chovanec », a indiqué le président du Parlement européen, s’adressant aux eurodéputés présents sur place ou suivant les débats à distance, via internet. « Je voudrais exprimer, également en votre nom, ma solidarité avec sa famille, ses proches, ses amis. Et je voudrais souligner encore une fois que les droits de l’homme et l’Etat de droit sont des valeurs-clés de l’UE ».

« Nous nous associons aux demandes que la vérité soit trouvée » dans cette affaire, a-t-il ensuite assuré, ajoutant que le Parlement européen suivra les développements du dossier.

L’affaire fait actuellement, en Belgique, l’objet d’auditions en commission de la Chambre, entre autres pour faire la lumière sur la connaissance des faits des responsables politiques et policiers de l’époque, et une instruction judiciaire est en cours dans ce dossier. La police fédérale a également ouvert une enquête interne.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous