Négociations fédérales: «Paul Magnette serait un leader fort», selon une députée SP.A

Négociations fédérales: «Paul Magnette serait un leader fort», selon une députée SP.A

Le président du PS, Paul Magnette, ferait un bon candidat-Premier ministre d’un gouvernement Vivaldi, selon la députée fédérale Melissa Depraetere (SP.A), interrogée dans « Knack ». « Il vient de la plus grande famille politique. Il serait un leader fort et le projet de la Vivaldi a besoin d’un leader fort », a-t-elle expliqué.

Les préformateurs Conner Rousseau (SP.A) et Egbert Lachaert (Open VLD) remettront leur rapport final au Roi le 21 septembre avant de passer, sans doute, le relais à un formateur appelé à devenir le Premier ministre du nouveau gouvernement.

Les pronostics vont bon train sur la personnalité qui assumera cette fonction. Deux logiques peuvent s’appliquer, soulignait-on lundi à bonne source : soit le poste revient au groupe linguistique minoritaire, et ce sera une personnalité néerlandophone, soit le poste revient à la première famille politique, et au premier parti en son sein, en l’occurrence le PS.

Des sources socialistes flamandes confirment que M. Magnette apparaît en effet comme un leader fort mais le parti ne pose à ce stade aucun veto contre l’un ou l’autre candidat. « Pour nous, c’est le contenu qui prime et, en ce qui concerne le Premier ministre, il est important qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme à qui les sept partis font confiance pour mener le projet de manière efficace », a-t-on ajouté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous