D1A: le Racing Genk se sépare de son entraîneur Hannes Wolf

Photo News
Photo News

C’est l’automne avant l’heure en D1A. Après Francky Vercauteren (Anderlecht), Jess Thorup (Gand), Laszlo Bölöni (Gand… aussi), un 4e entraîneur vient de faire les frais des mauvais résultats de son équipe. Au lendemain de la correction infligée par le Beerschot à Genk (5-2), Hannes Wolf a en effet été remercié par la direction limbourgeoise. Alors même que le championnat n’en est qu’à sa 5e journée, la 14e place d’une équipe encore championne en mai 2019, est très mal vécue à la Cristal Arena. Le bilan de 5 pts sur 15 encore plus, si l’on en croit la réaction très vive du CA.

Malgré ses efforts pour tenter de ressouder le vestiaire et apporter une modification du système de jeu lundi soir au Kiel, l’entraîneur allemand n’a pas pu redresser la barre. Dix mois après le remplacement de Felice Mazzù, il paie à la fois le fait qu’il n’était pas placé en ordre utile (7e) pour les Playoffs 1 au moment de l’arrêt définitif du championnat à la 29e journée mais aussi le manque d’impulsion constatée dans le travail au quotidien. En termes de projet, il y avait une cassure de plus en plus nette entre Wolf et son vestiaire. Une preuve parmi d’autres : la mise à l’écart du capitaine Sébastien Dewaest, placé manu militari sur la liste des transferts, par son coach.

À l’heure actuelle, tout indique qu’Hannes Wolf devrait entraîner son adjoint Miguel Moreira dans sa chute. Un peu comme cela avait été le cas avec Felice Mazzù et Tom Van Imschoot, le 12 novembre 2019, limogés en même temps.

Domenico Olivieiri, l’ancien libero du premier titre genkois en 1999, devrait donc quitter son costume de T3 pour endosser celui d’entraîneur intérimaire. Le temps pour la direction du Racing, de mettre la main sur un nouveau T1

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous