Accueil Opinions Débats et idées

Francesco Filippi: «Le succès de Mussolini en Italie illustre la crise du modèle démocratique»

A l’heure où la démocratie parlementaire semble souvent en panne, l’historien italien Francesco Filippi s’attaque au mythe du « bon dictateur », qui gagne du terrain dans son pays… et ailleurs.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

En Italie, d’aucuns prêtent aujourd’hui tout et n’importe quoi au régime fasciste et à son chef, Benito Mussolini. Une amnésie combattue par des historiens comme Francesco Filippi.

D’où vient ce retour en grâce de Mussolini et du fascisme, en Italie ?

Le problème, c’est que le fascisme ne revient pas en Italie, il a toujours été. C’est un problème culturel et non un problème politique. De 1945 à aujourd’hui, la sphère politique italienne n’a pas voulu affronter sérieusement les questions que vingt ans de fascisme posaient inévitablement au pays.

En 1945, on n’a pas fait le procès du fascisme en Italie, comme on a fait – en surface du moins – celui du nazisme, à Nuremberg ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs