Importante contribution belge à la première mission de "défense planétaire" de l'ESA

AIDA consiste en deux missions: la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) de la Nasa, qui verra un impacteur cinétique conçu pour dévier l'orbite d'un astéroïde entrer en collision avec le plus petit des deux astéroïdes Didymos, et le vaisseau spatial d'inspection Hera de l'ESA, qui ira à la rencontre de l'astéroïde cible Didymos environ quatre ans après l'impact de DART. Hera, dont le lancement est prévu en 2024, sera le premier engin humain à explorer un système d'astéroïdes binaires.

Si la société allemande OHB a été sélectionnée comme maitre-d'oeuvre de Hera, la société Thales Alenia Space apportera également une importante contribution, annonce celle-ci mardi.

Notamment, Thales Alenia Space en Belgique sera responsable des équipements destinés à amplifier les fréquences radio, parmi d'autres entreprises, et fournira également le PCDU, le noyau électrique du vaisseau spatial.

"Thales Alenia Space en Belgique est fière de contribuer notamment avec la PCDU à cette importante mission pour l'humanité. Cet équipement est utilisé sur des satellites de petite et moyenne taille, car il regroupe dans un même ensemble les fonctions de régulation et de distribution de l'énergie. Pour la mission Hera, cet équipement sera le cœur électrique du vaisseau spatial. Avec plus de 180 PCDU vendues pour les satellites scientifiques et d'observation ainsi que pour les constellations (...), Thales Alenia Space en Belgique est un leader mondial pour ce type de produit", se réjouit la directrice générale de Thales Alenia Space en Belgique, Ina Maller, citée dans un communiqué.

Thales Alenia Space est présent en Belgique avec trois sites situés à Charleroi, Louvain et Hasselt.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous