Accueil Opinions

La France entretient ses exportations d’armement

Dassault Aviation vient de vendre dix-huit Rafale à la Grèce. Une première avec une armée européenne pour ce type d’avion, saluée en France... comme tout contrat d’exportation de matériel de guerre.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 3 min

La Grèce a annoncé, ce week-end, son intention d’acquérir dix-huit avions de combat français Rafale. Dix appareils neufs seront livrés en 2022 ; huit seront prélevés à l’armée de l’air française et devraient être opérationnels dès le milieu de l’année prochaine. Il s’agit du premier contrat signé par Dassault Aviation pour ce modèle avec une armée européenne.

Le deal s’inscrit dans un contexte régional à nouveau tendu entre la Grèce et la Turquie. Les deux pays se disputent en effet une zone potentiellement riche en hydrocarbures en Méditerranée orientale. Le choix partiel du « deuxième main » par Athènes ne semble ainsi pas guidé uniquement par des raisons budgétaires, mais aussi par l’urgence à acquérir la maîtrise militaire des airs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 16 septembre 2020, 17:34

    L'armée est nécessaire et doit être bien armée, n'en déplaise aux bisounours naïfs.

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 16 septembre 2020, 16:38

    La France a aussi ses ONG mais, eux ferment leur gueule sur les exportations d'armes ! Le travail avant tout !!!

  • Posté par Quadflieg Laurent, mercredi 16 septembre 2020, 13:53

    Ce qui est étrange c'est que pour un pays comme la Belgique qui saute sur le râble de la FN à chaque fois qu'elle vend des mitraillettes, on ne disent rien lorsque l'on choisit de s'endetter pour acheter une dizaines d'avions de 0.3 milliards (!) de dollars pièce au USA. Ce pays (les USA) a tout de même été condamné par le cour internationale de justice pour ses massacres au Nicaragua, et continue à affamer des pays comme le Venezuela et autres au gré des idées de Pompéo ou autre Dick Cheney (milliardaire grâce à ses positions dans l'industrie de l'armement). Je n'entends aucune ONG condamner la Belgique pour cet achat à ce parangon de la bonne tenue face à des pays aussi démocratiques que l'Arabie Saoudite, Israel, la Turquie, Le Brésil, La Colombie etc etc

  • Posté par Hubert Wynands, mercredi 16 septembre 2020, 11:41

    Si chez nous on pouvait aussi museler les bobos zozos, cela ne ferait pas de torts à notre industrie de l’armement. Bizarrement ils ne s’attaquent pas aux industries du Nord du pays qui elles aussi produisent des composants high-tech que l’on peut retrouver dans certains armements. Je m’interroge du pourquoi ?

  • Posté par Biot Philippe, mercredi 16 septembre 2020, 10:25

    Il ny a pas quelques ONG pour s'opposer à ces ventes d'armes? Les français ont bien de la chance.

Plus de commentaires

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs