Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: cent personnalités appellent la Vivaldi à mettre en place le service citoyen

Cent personnalités appellent les négociateurs du futur gouvernement fédéral à mettre en place le service citoyen à grande échelle en Belgique, ont-elles fait valoir mardi dans une carte blanche.

Temps de lecture: 2 min

Le service citoyen propose aux jeunes d’engager volontairement 6 à 12 mois à temps plein dans des projets d’utilité collective, dans l’aide aux personnes, la culture ou encore l’environnement, tout en bénéficiant d’un statut spécifique, de formations, d’indemnités et de droits sociaux, indiquent les signataires. «Ce programme institutionnalisé et développé massivement par tous nos pays voisins obtient d’excellents résultats en termes d’émancipation de la jeunesse, de cohésion sociale et de renforcement du vivre ensemble», font-ils valoir.

Selon eux, «les sept partis de la coalition Vivaldi (libéraux, socialistes, écologistes et le CD&V, ndlr) soutiennent tous explicitement le Service Citoyen». «Le temps est donc venu de changer de paradigme, de cesser de voir ce dispositif comme une charge (ce qu’il n’est d’ailleurs pas, plusieurs études démontrant que chaque euro investi en rapporte deux à la collectivité), mais au contraire comme un projet singulièrement porteur et rassembleur pour tout le pays.»

Parmi les signataires, on retrouve notamment le recteur de l’UCLouvain Vincent Blondel, Adélaïde Charlier et Anuna De Wever de Youth for Climate, les cinéastes Stijn Coninx, Jaco Van Dormael et Luc et Jean-Pierre Dardenne, les économistes Etienne de Callataÿ, Paul De Grauwe et Ricardo Petrella, le politologue Dave Sinardet, le directeur d’Amnesty en Belgique francophone Philippe Hensmans ou encore le délégué général aux Droits de l’enfant Bernard De Vos.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par COURARD DIDIER, mercredi 16 septembre 2020, 14:57

    Encore un "machin" qui va très vite faire flop! avant de devenir un phénomène marginal. Si cet engagement reste sur une base volontaire, seuls les jeunes qui se sentent déjà concernés et motivés par une implication sociale vont adhérer et les autres n'y prêteront aucune attention. Si la mesure devient obligatoire, on assistera à une sorte de retour du service militaire version civile et 90% des jeunes y rentrerons avec des pieds de plomb et ce sera pour eux une année de perdue... Alors, nous adultes cessons d'inventer des bidules pour reporter nos responsabilités sur les épaules de nos jeunes et faisons en sorte de leur construire les fondations d'un monde meilleur, mais pour cela il faudrait faire table rase de tous les quinquas réactionnaires mâles et blancs qui squattent tous les rouges des pouvoirs socio-économiques

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , mercredi 16 septembre 2020, 8:46

    Adélaïde Charlier et Anuna De Wever citées parmi les "personnalités" ! Non mais, je rêve ou quoi ?

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 16 septembre 2020, 16:56

    C'est vrai qu'on se serait attendu à y trouver plutôt Marie-Jeanne Debaix et Monsieur Alain.

  • Posté par Monsieur Alain, mercredi 16 septembre 2020, 9:08

    Ben malheureusement, vous ne rêvez pas - pourtant, il me semble normal d'avoir un "encrage" chez celles.ceux au profit desquel.les l'initiative est prise.

  • Posté par Dechamps Fr, mardi 15 septembre 2020, 21:48

    je suis pour! Pour réapprendre les vrais valeurs et le vivre ensembles.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs