d-20190805-3VDZWR 2019-08-05 18:44:18
55605835
d-20200812-GHDH83 2020-08-12 08:55:34
David Frost et Michel Barnier, respectivement négociateurs en chef pour le Royaume-Uni et l’UE sur les contours de leur relation future, à Bruxelles, pendant un cycle de pourparlers.
Si le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a salué son homologue chinois d’un amical coup de coude, il a aussi fait preuve d’une grande fermeté dans ses échanges politiques avec lui.
Ratifier l’accord irait à l’encontre de la préservation de l’Amazonie abondamment touchée par les incendies ces derniers mois.
«
Je suis déçu et préoccupé
», a admis, vendredi, Michel Barnier, négociateur en chef pour l’UE.
Le fromage reste ferme et élastique après cuisson, ce qui en fait sa particularité. © Anne-Sophie Leurquin.
PHOTONEWS_10872942-005
Boris Johnson refuse de prolonger la négociation de la future relation au-delà de l’actuelle «
période de transition
», qui s’achève le 31 décembre.
En ne respectant pas les mesures imposées par le lockdown, Dominic Cummings a mis Boris Johnson dans un fameux embarras.
Le temps presse, plus que jamais, a insisté Michel Barnier, vendredi, lors d’une conférence de presse par écrans interposés.
«
L’objectif de ce qu’on fait, c’est de faire les choses différemment et mieux
», se défend Boris Johnson.
Michel Barnier, pour l’UE, va reprendre du service.
Pour l’Union européenne, Michel Barnier reprend du service
: l’ex-commissaire européen français avait déjà conclu la négociation de l’accord de retrait, au nom des Vingt-Sept.
20200217 Phil Hogan008
RTX7AV8L
RTS30XAX-1
A ce stade, les objectifs, ceux du négociateur en chef du Brexit «
saison 2
» pour le bloc des 27, Michel Barnier, et ceux du Premier ministre britannique, Boris Johnson, ne coïncident pas parfaitement...
Les Brexiters étaient en nombre sur Parliament Square, costumes de circonstance à l’appui.