Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Réformer le décret paysage: oui, mais encore?»

La réforme du décret Paysage ne pourra faire sentir ses effets positifs qu’à condition que la FWB prenne de solides engagements financiers et promeuve l’émancipation et l’ouverture de l’enseignement supérieur.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Dans la presse du lundi 14 septembre, la ministre Valérie Glatigny annonce une réforme du décret paysage, qui entrerait en vigueur – à la condition que cette réforme soit adoptée (1) – dès la rentrée 2021 pour concerner les étudiant∙e∙s qui commenceront alors leurs études supérieures : l’obligation de valider l’entièreté des 60 crédits de la première année de bachelier en deux ans maximum.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs