L'équipementier automobile allemand Mahle veut supprimer 7.600 emplois, 10% des effectifs

Mahle a "identifié un excès de capacités de production de 7.600 postes" et "va lancer des discussions avec les représentants des salariés pour négocier et mettre en oeuvre des mesures d'adaptation", a expliqué l'entreprise de Stuttgart, qui emploie 77.000 personnes dans le monde, dans un communiqué.

Parmi eux, 3.700 se trouvent en Europe et 2.000 en Allemagne, a ajouté Mahle.

L'année dernière, Mahle avait déjà lancé un programme de restructuration et d'économies "sur fond de transformation technologique de l'industrie automobile et des marchés faibles", a détaillé le groupe.

Pilier de l'économie allemande, le secteur automobile est confronté, en plus du coronavirus et de la chute sans précédent des ventes que la pandémie a entraîné, au virage complexe et coûteux vers la mobilité électrique mettant sous pression les constructeurs mais surtout les nombreux équipementiers dans le pays.

"En raison des chutes massives des marchés et de la baisse des commandes, conséquence de la pandémie de coronavirus, la nécessité d'agir a encore augmenté nettement", s'est justifié Mahle.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous