États-Unis: l’ouragan Sally provoque des inondations «catastrophiques» (photos et vidéos)

États-Unis: l’ouragan Sally provoque des inondations «catastrophiques» (photos et vidéos)

Rues submergées, vents violents et coupures de courant : l’État américain de l’Alabama et le nord-ouest de la Floride étaient balayés mercredi par les pluies de l’ouragan de catégorie 2 Sally, qui provoquent des inondations « catastrophiques ».

La tempête charrie des bourrasques allant jusqu’à 155 km/h, et se déplace lentement (à seulement 6 km/h), ce qui signifie des pluies continues sur les mêmes zones pendant une période prolongée, intensifiant la montée des eaux.

Inondations importantes

Au petit matin, les rues de la ville de Pensacola et ses quelque 50.000 habitants, à l’extrême nord-ouest de la Floride, étaient transformées en torrents, selon de nombreuses vidéos circulant sur les réseaux sociaux.

À une quarantaine de kilomètres de là, dans l’Alabama, d’autres images montraient la marina de la ville balnéaire d’Orange Beach balayée, avec des bateaux de plaisance déplacés par les vents jusque sur les quais, au milieu de débris.

Des précipitations de 20 à 30 cm sont attendues sur les côtes de ces deux Etats du Sud-Est des Etats-Unis, ce qui provoquera le débordement des rivières, a prévenu le NHC.

Des alertes aux tornades ont également été émises.

Coupures de courant

L’ouragan a aussi provoqué des « dommages importants » autour de la ville de Mobile, a signalé l’entreprise Alabama Power, dont plus de 150.000 clients étaient privés de courant.

Au total, selon le site poweroutage.com, plus de 270.000 foyers n’avaient plus d’électricité mercredi matin dans cet Etat, ainsi 230.000 en Floride.

Sally traversera le sud-est de l’Alabama et le nord-ouest de la Floride jusqu’à jeudi matin, avant d’arriver sur le centre de l’État de Géorgie dans l’après-midi de jeudi, a précisé le Centre national des ouragans.

La tempête devrait s’affaiblir dans la journée et la nuit, à mesure qu’elle avance dans les terres.

Le président Donald Trump avait invité les habitants de l’Alabama, ainsi que des Etats de Louisiane et du Mississippi, à la plus grande prudence face à cet épisode climatique « extrêmement dangereux », mais qu’il a assuré être « sous contrôle ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous