Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Plaidoyer pour un nouveau Contrat Social après la crise du coronavirus»

Pour que le plus grand nombre de citoyens puissent sortir de la crise, des réformes structurelles seront indispensables. Mais la solidarité devra aussi jouer son rôle. Appel aux personnalités du monde académique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

L’impact sociétal de la crise du coronavirus n’est pas réparti équitablement. A ce jour, le virus frappe plus fort dans les quartiers dont le profil socio-économique des habitants est plutôt faible, quartiers également souvent densément peuplés. Dans le même ordre d’idées, le confinement n’a pas touché tout le monde de la même façon. Plus nombreux sont ceux qui doivent frapper à la porte des CPAS et des banques alimentaires. Les enfants et les jeunes défavorisés doivent aussi endurer de grosses difficultés. Ce sont eux qui souffrent le plus du régime scolaire « adapté ». Leur logement est souvent précaire et ils n’ont que peu – ou pas – d’accès à l’enseignement en ligne.

Les prévisions du Bureau du Plan pointent une baisse de 10 % du PIB et une augmentation d’au moins 10 % des dépenses sociales. Par l’effet combiné d’une contraction de l’économie et d’une hausse des dépenses, la part des dépenses sociales dans le PIB va passer de 25 % en 2019 à 30 % en 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs