Elise Mertens déclare forfait en double après sa victoire en simple à Rome: «La fatigue m’a rattrapée»

@EPA
@EPA

Elise Mertens (WTA 20) a renoncé mercredi à disputer le double dames du tournoi WTA Premier sur terre battue de Rome, doté de 2.098.290 dollars, où elle devait faire équipe avec Kirsten Flipkens. Qualifiée pour les huitièmes de finale du simple à la suite d’une victoire 6-2, 6-4 contre la Polonaise Magda Linette (WTA 35), la Limbourgeoise, 24 ans, n’est pas montée sur le court contre les jumelles ukrainiennes Lyudmyla et Nadiia Kichenok en raison d’une grosse fatigue.

« Je me suis levée avec des maux de tête après avoir passé une très mauvaise nuit », a-t-elle raconté à Belga. « J’ai le sentiment que la fatigue m’a vraiment rattrapée. Je n’avais plus beaucoup d’énergie et je pense d’ailleurs que si je n’avais pas gagné mon simple en deux sets, j’aurais rencontré énormément de difficultés à le terminer. Heureusement, je bénéficierai d’une journée de repos demain et j’espère qu’elle aura un effet bénéfique. Je ne vais même probablement pas du tout jouer au tennis, ce qui est assez exceptionnel dans mon chef. J’ai bon espoir que cela suffise pour me remettre sur pied, car je me réjouis de poursuivre mon parcours ici. Et je vais tout faire pour être prête », a-t-elle conclu.

Vendredi, Elise Mertens retrouvera la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 86), 25 ans, qu’elle avait facilement battue, 6-2, 6-0, en janvier au premier tour à l’Open d’Australie lors de leur unique confrontation.

Toujours aussi ambitieuse

Elise Mertens (WTA 20) était soulagée de s’être qualifiée pour les huitièmes de finale en simple. La Limbourgeoise s’était en effet occasionnée une petite frayeur avec un saignement du nez qui l’obligea à demander un temps mort médical après avoir déjà hérité de quatre balles de match à 5-4 au deuxième set.

« Je suis très contente d’être parvenue à gagner en deux sets », a-t-elle ajouté. « Je suis très bien entrée dans la partie et lors du premier set, elle ne trouvait pas de solutions. Vu qu’elle ne réussissait pas à me mettre sous pression, et notamment à frapper des coups gagnants avec son revers, je pouvais un peu faire ce que je voulais. Au deuxième set, la fatigue a commencé à se faire sentir. Mes frappes sont devenues plus courtes et elle a pu se mettre dans le match. Ensuite, à 5-4, mon nez s’est mis à saigner à un moment inopportun », a-t-elle souri. « Elle avait une balle de break pour revenir à 5-5. Les saignements n’arrêtaient pas, ce qui a fait que j’ai dû demander un temps mort médical. En fin de compte, j’ai pu redresser la situation en gagnant les trois derniers points. C’était un must car mon énergie déclinait à vue d’œil. »

C’est justement cette fatigue qui a poussé Elise Mertens a renoncé à disputer, plus tard dans la journée, le double en compagnie de Kirsten Flipkens, histoire de se préserver pour la suite.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Goffin, 12
e
 mondial.

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Tennis: le tournoi d’Anvers tient bon face au coronavirus

  • 7-5, 6-3
: Djokovic a dû s’employer pour écarter le surprenant Schwartzman, en finale à Rome. @EPA

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Déjà la revanche pour Djokovic

  • PHOTONEWS_10873899-216

    Par Belga

    Tennis

    Premier League: Manchester City va débuter sans Agüero et Laporte

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous