Hannes Wolf revient sur son licenciement de Genk: «Il y avait de la nervosité au sein du club»

Photonews
Photonews

Limogé de Genk mardi après la défaite 5-2 sur le terrain du Beerschot lundi soir, l’entraîneur allemand Hannes Wolf s’est exprimé pour la première fois depuis son licenciement. « Nous n’avions joué que cinq matches et je suis sûr que nous aurions redressé la barre », a déclaré Wolf dans le magazine Kicker jeudi.

Arrivé en novembre 2019 dans le Limbourg, Wolf, 39 ans, n’avait pas pu faire mieux qu’une septième place la saison dernière au moment de l’arrêt de la saison à cause du coronavirus. Cette saison, il présentait un bilan de cinq points sur quinze dans un début de championnat compliqué pour le Racing. « Nous avons eu un calendrier compliqué et la saison était encore longue », a ajouté Wolf. « Seulement, il y avait déjà une certaine nervosité au sein du club. Cette saison, seuls les quatre premiers se qualifient pour les playoffs et plus les six premières. »

Désormais sans club, l’ancien entraîneur de Stuttgart et Hambourg est à la recherche d’un nouveau défi. « Je n’ai pas besoin de faire une pause. Je suis plein d’énergie et ouvert à toutes les propositions. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous