Accueil Culture Scènes

Ruud Gielens: «Nous ne sommes pas des antireligieux!»

Metteur en scène belge, Ruud Gielens vit aujourd’hui entre Bruxelles et Le Caire. Il dirige la comédienne Hiam Abbass dans « In the Eyes of Heaven », histoire d’une prostituée devenue le corps du monde arabe. Une femme qui porte en elle les souvenirs douloureux, les combats, les espoirs et les désillusions d’un monde (dé)possédé. Cette semaine, dans le sillage des attentats, la pièce prenait forcément une résonance particulière.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avec ce personnage d’une prostituée musulmane, vous touchez une thématique sensible.

Ça peut choquer mais on ne le fait pas pour choquer. Il s’agit de montrer une histoire personnelle, le rapport d’une personne particulière à l’Islam. Pour moi, c’est ça, la religion : comment tu vis ton lien avec la religion, comment tu t’appropries Dieu. C’est vrai que le rapport à l’Islam peut paraître dur mais c’est très théâtral, très écrit. Il ne s’agit pas de casser le fait religieux mais de le réinterpréter. Je veux pouvoir toucher à la religion pour lui donner plusieurs couches. C’est en cela que Rachid Benzine et moi, nous nous rejoignons. Il s’attache lui aussi à une réinterprétation de l’Islam, à une nouvelle lecture du Coran. Nous ne sommes pas des anti-religieux mais nous touchons à la religion pour la réinterpréter, la personnaliser.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs