Accueil Opinions Chroniques

Chronique «Enjeux»: Et, en plus, la «peste atomique»!

Dans une situation géopolitique très instable dominée par de grandes puissances dirigées par des chefs imprévisibles, le risque de conflit nucléaire n’a jamais été aussi élevé depuis la Guerre froide.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

En novembre, le Bulletin of Atomic Scientists célébrera ses 75 ans. Il avait été lancé par des savants de l’Université de Chicago, quatre mois après le largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki. Cet anniversaire risque de passer largement inaperçu en raison de la pandémie et des élections américaines, mais aussi parce que le scénario catastrophe d’une apocalypse nucléaire est sorti depuis des décennies de l’agenda public. Comme si tout avait été réglé avec la disparition de l’URSS et la fin de la Guerre froide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Desmet Marc, jeudi 17 septembre 2020, 13:38

    Un gars, disons .... à la Maison Blanche... "j'ai glissé chef".... et la terre n'existe plus!

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs