John Degenkolb gagne pour son retour: «J’ai encore un sentiment d’amertume par rapport au Tour de France»

Photo News
Photo News

«  Gagner fait toujours du bien, surtout avec une nouvelle équipe. Cela me donne de nouveau de la confiance », a raconté Degenkolb. « Bien sûr, j’ai encore un sentiment d’amertume par rapport au Tour de France. Regardez mes jambes, les signes de ma chute sont encore très visibles. La déception a été grande que ce soit pour moi ou pour mon équipe. J’essaie de mettre tout cela derrière moi le plus vite possible. Cette victoire me permet de compenser cette déception. »

Au départ jeudi matin, Lotto Soudal se présentait néanmoins avec deux coureurs en moins après avoir renvoyé Tomasz Marczynski et Harm Vanhoucke à la maison à cause d’une possible contamination au coronavirus. « Marczynski était malade et son test au coronavirus s’est révélé négatif. Mais le protocole a été suivi à la lettre. Nous ne sommes donc plus que quatre. Vendredi, c’est l’étape-reine et Tim Wellens aura un coup à jouer. Il reste encore Philippe Gilbert et Tosh Van der Sande. Nous ne sommes plus que quatre mais quatre hommes solides. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le Colombien Bernal adore l’Italie, son 2 e  pays.

    Par Propos recueillis par S.TH.

    Route

    Egan Bernal: «Ma premièreétape dans un grand Tour!»

  • AFP

    Par Stéphane Thirion, envoyé spécial à Campo Felice

    Route

    Bernal au pouvoir au Tour d’Italie, une bonne affaire pour Evenepoel

  • GIRO-001478.jpg

    Par Stéphane Thirion envoyé spécial à Guardia Sanframondi

    Cyclisme

    Tour d’Italie: Remco Evenepoel au nom du rose

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous