Accueil Belgique

Luc Hennart: «Le Tribunal d’application des peines a fait son travail»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Luc Hennart, le président du tribunal de première instance de Bruxelles a fait savoir, vendredi vers 17h00, que le tribunal d’application des peines (TAP) de Bruxelles n’avait rien à se reprocher concernant la fuite d’Ibrahim El Bakraoui alors qu’il était en libération conditionnelle, en juin 2015. Luc Hennart a néanmoins précisé que le ministère public avait la possibilité d’ordonner l’arrestation provisoire de l’intéressé dès le moment où il a su que celui-ci ne respectait plus les conditions de sa libération conditionnelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs