Accueil Société

Prochain CNS: vers la mise en place d'un code couleur pour gérer la situation?

Fixé à mercredi, le prochain CNS devrait harmoniser les mesures à défaut de les alléger. Un système de code couleur pourrait être mis en place, comme dans les écoles, pour savoir à quoi s’en tenir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

On le sait, il faudra continuer de vivre avec le virus de longs mois encore. Le prochain Conseil national de sécurité (CNS), qui se réunira mercredi prochain à 9 heures, devrait s’attacher à rendre les précautions sanitaires viables sur le long terme.

Le principal objectif sera de les clarifier, voire permettre de les anticiper, pour garder un maximum d’adhésion de la population. Comme le préconisaient les psychologues du groupe Psychologie et Corona, cela pourrait prendre la forme de codes couleurs établis chaque semaine et de mesures clairement corrélées, à l’instar de ce qui se fait actuellement dans les écoles. Un peu comme un drapeau signalant une mer agitée, on saurait donc précisément à quoi s’en tenir pour les sept jours qui viennent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, vendredi 18 septembre 2020, 15:36

    Mais putain de bonsoir, vérifiez d'abord ce que veulent dire les chiffres? Que sont les contaminations actuelles par rapport à celles de mars/avril? Tous les médecins sur le terrain et les urgentistes le reconnaissent, le virus a perdu de sa puissance et le danger vital n'existe plus pour la toute, toute grande majorité des gens "sains". Cela ne veut pas dire qu'il faut sacrifier les autres, mais simplement qu'il ne faut pas mettre en danger notre société pour prolonger des personnes que nous respectons et même que nous aimons, mais qui ont déjà abordé le début de la fin de leur temps "ici bas". p.s. c'est un septuagénaire qui le dit!

  • Posté par Brands Jacques, samedi 19 septembre 2020, 22:50

    Mais putain de bonsoir, " .../.... mais qui ont déjà abordé le début de la fin de leur temps "ici bas". p.s. c'est un septuagénaire qui le dit! " .. à lire ton analyse (à 80% archi faux) et de surcroit qui s'écroule sous le pessimisme mais surtout de l'égoisme, c'est vrai la date péremption chez toi doit être dépasser depuis pas mal de temps. Peut être ré-lire tes propos avant d'utiliser les termes "nous respectons et même que nous aimons," !?! Un autre septuagénaire plein de vie et objectives qui te le dit ! :)

  • Posté par Casier Etienne, jeudi 17 septembre 2020, 21:53

    ll est écrit (on ne sait par qui, il n'y a de nom de journaliste, un robot ?) "Seulement voilà, les contaminations au SARS-CoV2 montent en flèche (le seuil des 800 cas par jour en moyenne a été atteint la semaine dernière), doublant leur nombre tous les quinze jours. Il en va de même pour les hospitalisations." Je ne comprends pas la phrase IL EN VA DE MEME POUR LES HOSPITALISATIONS. L'auteur pourrait-il en faisant référence aux données du graphique PATIENTS IN HOSPITALS consultable sur https://epistat.wiv-isp.be/covid/covid-19.html de SICENSANO expliquer en quoi les HOSPITALISATIONS montent en flèche ? Merci

  • Posté par ... Jacques, jeudi 17 septembre 2020, 23:15

    Ne cherchez pas à comprendre les chiffres. Le but est de nous faire peur coûte que coûte.

  • Posté par hemmer arthur, jeudi 17 septembre 2020, 22:52

    Xavier Counasse est en fait le nom d'un robot dont l'apprentissage a été trop rapide .... et qui anone donc ce que les communiqués gouvernementaux et Belga lui envoie.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs