Un ministre de Trump fait un lien entre le confinement et l’esclavage

Un ministre de Trump fait un lien entre le confinement et l’esclavage
AFP

Le ministre américain de la Justice a été vivement critiqué jeudi pour avoir qualifié les mesures de confinement prises par certains élus au « pire empiétement sur les libertés » individuelles de toute l’histoire des Etats-Unis à l’exception « de l’esclavage ».

Bill Barr, un des plus solides défenseurs du président Donald Trump, a reproché mercredi soir aux gouverneurs de certains Etats, majoritairement démocrates, d’avoir adopté des mesures de confinement pour tenter de contenir la pandémie de nouveau coronavirus.

« Décréter un confinement national, prendre des mesures de quarantaine, c’est comme une assignation à résidence », a-t-il lancé lors d’une intervention dans une université conservatrice.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous