Bruxelles: un immeuble de bureaux vide converti provisoirement en salle de cours

Bruxelles: un immeuble de bureaux vide converti provisoirement en salle de cours

La Vrije Universiteit Brussel (VUB) passera au code orange à partir de la deuxième semaine de cours après la rentrée universitaire. Mais même dans ce cadre plus strict, elle continue d’utiliser autant que possible l’enseignement par contact. Pour ce faire, des collaborations ont été mises en place avec plusieurs maisons culturelles, mais aussi avec Upgrade Estate, connu pour ses hébergements pour étudiants et jeunes professionnels. Grâce à cette collaboration, la VUB peut utiliser un immeuble de bureaux vide dans la Jozef IIstraat, où 455 étudiants par heure peuvent suivre des cours simultanément.

7 salles de cours

Le bâtiment vacant du quartier européen a une superficie d’au moins 12.500 m2 et compte quatre étages. Il est vacant depuis un certain temps maintenant, en attendant l’obtention d’un permis pour la rénovation du complexe immobilier.

«Le projet s’inscrit parfaitement dans les initiatives de développement durable que la VUB prend en tant qu’’université urbaine engagée’. Tout le monde profite de cette histoire: elle rend le quartier plus vivant et nos étudiants entrent en contact avec les innombrables possibilités et richesses de Bruxelles. Ils suivent des cours en présentiel dans des conditions sûres», explique la rectrice Caroline Pauwels.

Le rez-de-chaussée est utilisé comme hall d’entrée avec quelques zones d’étude et un patio. Les trois premiers étages offrent un espace pour deux grandes salles de classe, deux espaces de stockage et deux bureaux ou petites salles de réunion. Au dernier étage, il y a une autre salle de classe, mais aussi une salle de repos. Au total il y a donc sept salles de classe et de quoi assister aux cours en toute sécurité pour 455 étudiants en même temps.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le nombre de lits d’hôpitaux occupés, en particulier aux soins intensifs, ne diminue que lentement, en particulier en Wallonie et à Bruxelles.

    Coronavirus: les chiffres actuels ne permettent pas encore de déconfiner

  2. «Nous avons l’impression d’être responsables de tous les maux…»

    Jeunes et covid: un besoin criant de considération

  3. @Belga

    Anderlecht: le gros coup de Michael Verschueren

La chronique
  • «La Lettre du Brexit»: De beaux jours en perspective pour Carrie Symonds, compagne et âme de « Bo Jo »

    Par Marc Roche

    Jusqu’au psychodrame du limogeage du principal conseiller du 10 Downing Street, Dominic Cummings, personne n’avait prêté la moindre attention à Carrie Symonds. Le covid, les soubresauts de l’élection présidentielle américaine et l’impasse dans les négociations sur la sortie de l’Union européenne avaient fait passer à l’arrière-plan la jeune compagne de Boris Johnson. Réputés pour leur misogynie et leur brutalité, Cummings et sa garde de fer de supporters d’un Brexit pur et dur étaient parvenus à marginaliser cette Londonienne de 32 ans qu’ils avaient affublée de l’odieux sobriquet de « princess nut nut » (princesse neuneu).

    Le vendredi 13 Novembre ( !), le château de cartes, patiemment empilées par Dom Cummings s’est brutalement effondré. Poussé par la « Première Girlfriend », Boris Johnson s’est débarrassé en un tournemain de l’artisan de la victoire du Brexit au référendum de 2016 et du triomphe électoral de la droite de 2019.

    Des craquements de partout...

    Lire la suite

  • Vaccins: l’horizon se dégage, gardons le bon cap

    C’est une bataille inédite que se livrent actuellement les groupes pharmaceutiques engagés dans la « course au vaccin ». Une bataille qui, vue du balcon, ne laisse pas d’étonner, évoquant notamment des taux d’efficacité dont les enjeux comme les critères et autres modalités dépassent objectivement les capacités de compréhension de nombre d’entre nous.

    Croire, dans ce cadre, qu’il nous sera laissé le choix du « meilleur vaccin », dans la foulée du choix qui nous sera donné de nous...

    Lire la suite