Accueil Monde Asie-Pacifique

Pour les militants hongkongais défaits par Pékin, il ne reste plus que l’exil

Des milliers de jeunes contestataires ont fui la cité portuaire depuis l’introduction d’une nouvelle loi criminalisant les actes de subversion et de sécession. Ils laissent tout derrière eux et ne pourront sans doute jamais y retourner. Témoignages.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Fin août, douze activistes hongkongais ont été interceptés par la police chinoise sur un hors-bord dans les eaux au large du Delta de la rivière des Perles. Ils comptaient dans leurs rangs Andy Li, un militant accusé de collusion avec des forces étrangères sous l’égide de la nouvelle loi sur la sécurité. La petite troupe cherchait à gagner Taïwan, à 630 km de là, pour y demander l’asile. Agés de 16 à 33 ans, ils sont désormais détenus à Shenzhen, sur le sol chinois.

Depuis le début du mouvement de contestation à Hong Kong en juin 2019, des milliers de résidents de la cité portuaire ont fui. Avec l’introduction de la nouvelle législation le 1er juillet, le mouvement s’est accéléré. « Chaque jour, nous recevons entre 30 et 40 demandes de la part de personnes qui souhaitent s’exiler, un nombre qui a plus que doublé », raconte Margaret Chau, la fondatrice de l’agence Goldmax, qui propose des services d’expatriation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, vendredi 13 novembre 2020, 13:47

    Je ne comprend pas la logique de ces chinois néo-mao. Ils récupéreront une coquille vide. Des habitants mais pas ceux qui ont fait la grandeur de Hong-Kong, une ville dont la valeur van s'effondrer, une industrie essentiellemnt tertiaire délabrée car ses cadres prometteurs ont les moyens de fuir. Un port qui a beaucoup de valeur, mais la Chine a déjà de très nombreux accès et ports modernes sur différentes mers.

  • Posté par Hubert Wynands, samedi 19 septembre 2020, 22:03

    Régime de m.rde. Il plus que temps de mettre un holà à leur expansionnisme.

Aussi en Asie-Pacifique

Reportage En Australie, la fête nationale reflète les divisions du pays

Ce jeudi, la fête nationale australienne a de nouveau été marquée par la tenue d’importantes manifestations autochtones dénonçant son origine. Quand certains parlent d’« Australia Day », d’autres évoquent en effet l’« Invasion Day ». Tout sauf un jour de fête…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs