Sagrada familia: un chantier au ralenti... par manque de touristes (photos)

«Les effets de la pandémie nous obligent à reconsidérer le calendrier que nous avions prévu. Ce qui affecte la date de fin» du chantier prévu «en 2026», a déclaré devant la presse Esteve Camps, président du groupement chargé du chantier de la Sagrada Familia.

Imaginée par l’architecte catalan Antoni Gaudi, la Sagrada Familia, monument le plus visité de Barcelone, a été classée en 2005 au Patrimoine mondial de l’Unesco. Son chantier entamé en 1882 devait s’achever un siècle après la mort de l’architecte.

«Nous ne sommes pas en mesure d’avancer des dates» pour la fin du chantier «mais cela sera impossible (de le finir) en 2026», a ajouté M. Camps.

Le chantier a dû s’arrêter en mars lorsqu’un confinement très strict a été décrété en Espagne pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et doit reprendre «dans les semaines qui viennent». Mais il avancera à un rythme moins soutenu que prévu en raison des problèmes de liquidité du groupement en charge des travaux, uniquement financés par les dons des fidèles et le nombre de billets achetés par les touristes qui s’est effondré en raison de la pandémie.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20201009-GJAH5Y 2020-10-09 07:34:11

    L’appli Coronalert modifiée pour être rendue plus efficace

  2. © olivier polet.

    Congé de Toussaint prolongé: les communes organiseront les garderies scolaires des 9 et 10 novembre

  3. L’imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, et une délégation de la conférence des imams de France ont rendu hommage au professeur assassiné, prenant leurs distances avec la vision intolérante et destructrice d’un certain islam.

    Professeur décapité: la riposte d’Emmanuel Macron à l’islamisme

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 85»: la contamination

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    C’est Josette, au téléphone qui explique qu’elle est bien embêtée parce qu’elle a contaminé six personnes. « Houlà, tu as eu le coronavirus, Josette ? on lui demande. -Oui, Gérard et moi, on l’a eu. Lui, il a beaucoup toussé, moi surtout très fatiguée, mais c’est pas ça le plus grave. Tu te rends compte : ON A CONTAMINÉ SIX PERSONNES ! »

    Vous voulez le fil de l’histoire ? Mille fois mieux que l’appli Coronalert, la mémoire de Josette a tout tracké. Selon elle, ça a commencé au resto. A quatre, avec un couple de cousins qui repartaient chez eux, à Nashville (USA) quelques jours plus tard. « On a manqué de pot, elle explique. Parce qu’on est super prudents, on se lave les mains, Gérard ne sort jamais, il est bien dans son jardin, bien dans sa maison, et j’ai toujours mon gel sur moi. Mais je n’ai pas pensé à lui en faire prendre en sortant du restaurant. Il l’a attrapé le premier puis me l’a...

    Lire la suite

  • Vivre ou mourir? Le choix, c’est celui-là. Arrêtons de jouer

    Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne. » En ces temps terribles, la phrase de Chevènement vaut pour les ministres au pouvoir et leurs présidents de parti. On n’a déjà pas tant de certitudes à faire passer aux citoyens et on n’a plus tant de citoyens prêts à les suivre : si on ajoute à ces deux énormes obstacles une dissension publique entre les hommes politiques aux commandes sur le bien-fondé des mesures, on ne va pas gagner la partie....

    Lire la suite