Accueil Opinions

Vincent de Coorebyter: Un monde commun

Il a dirigé le Centre de recherche et d’information socio-politiques (Crisp) et est devenu, en 2013, professeur à l’ULB, titulaire de la chaire de philosophie sociale et politique contemporaine. Il est chroniqueur au « Soir ».

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

A une certaine époque, on n’hésitait pas à employer cette expression très connotée : «  Nous n’appartenons pas au même monde.  » Aujourd’hui, le cloisonnement en catégories sociales ayant chacune leur langage et leurs références (dont Proust a si bien rendu la couleur chaque fois spécifique) fait horreur à nos sociétés libérales, qui tentent de nous convaincre que nous appartenons tous au même monde, à un monde commun – le monde de la communication, des nouvelles technologies, de la globalisation, de la culture de masse et de l’avion facile. C’est cette illusion, parmi d’autres, qui s’est effondrée dans les attentats récents, au moins depuis l’attaque contre Charlie Hebdo.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs